keyboard_arrow_up

GRAND PRIX DE QUÉBEC ET DE MONTRÉAL UNE ÉQUIPE TRÈS COMPÉTITIVE DE L'AUTRE CÔTÉ DE L'ATLANTIQUE

Mathilde L'Azou
Publié le : 06/09/2022
Le rythme est toujours intense pour l’équipe Cofidis. Alors que débute la dernière semaine de la Vuelta, une équipe est partie ce mardi au Canada avec Guillaume Martin et Ion Izagirre en fer de lance. Dans le même temps, certains de leurs coéquipiers disputeront le GP de Fourmies ce dimanche.

Ce mardi, en milieu de journée, sept coureurs et des membres du staff ont embarqué pour le Québec. Un long voyage, au-dessus de l’Atlantique, avant un sacré challenge : être compétitif au Grand Prix de Québec vendredi prochain puis au Grand Prix de Montréal le dimanche. Désireuse d’y briller, l’équipe Cofidis s’y aligne avec un effectif particulièrement ambitieux. Deux des leaders de la formation nordiste ont fait le déplacement : Guillaume Martin et Ion Izagirre.

Depuis son départ précipité du Tour de France, le Normand se montre particulièrement régulier. Vainqueur d’une étape et du général du Tour de l’Ain, 4e de la Polynormande, 15e du Tour du Doubs, il tentera de briller lors de ces courses qu’il n’a jamais disputé. De son côté, Ion Izagirre, qui avait disputé la Grande Boucle, a repris la compétition au Tour du Poitou-Charentes (6e). Ils seront accompagnés par des coureurs d’expérience (Wesley Kreder) et des jeunes avides de prendre de l’expérience (André Carvalho, Alexandre Delettre, Eddy Finé et Hugo Toumire). Il faudra surtout parvenir à s’adapter au décalage et à bien récupérer après ce long voyage au-dessus de l’Atlantique.

 

 

GP DE FOURMIES
Une équipe ambitieuse

La formation Cofidis va retrouver l’effervescence des courses du nord de la France. Ce dimanche a lieu une course chère aux supporters de l’équipe : le GP de Fourmies. Cofidis l’a en effet emporté l’an dernier grâce à Elia Viviani et en 2017 avec Nacer Bouhanni. Ce week-end, l’effectif ne manquera pas de talents pour cette course rapide et exigeante. Il s’appuiera sur des sprinteurs et des habitués des courses d’un jour, à l’instar de Piet Allegaert, Max Walscheid, Tom Bohli et Simone Consonni. Ils seront épaulés par le jeune Szymon Sajnok et l’un des stagiaires, le Danois Sebastian Kolze Changizi.

L'équipe féminine sera également mobilisée dans le Nord de la France avec un effectif particulièrement ambitieux. Elles disputeront À travers les Hauts de France samedi puis La Choralis Fourmies dimanche. 

 

 

ILS ONT DIT

Guillaume Martin : « Je suis très content de disputer ces deux courses pour la première fois de ma carrière. J’avais envie de les découvrir, d’autant que je pense qu’elles peuvent me convenir, surtout à Montréal. Nous avons une équipe solide avec Ion et pas mal de jeunes motivés pour nous épauler. Je me sens bien physiquement depuis quelques semaines et même s’il faudra gérer le décalage horaire dans les deux sens, je pense que ça va bien se passer ! » 

Ion Izagirre : « Ces deux courses sont particulièrement excitantes. Je me sens vraiment très bien en ce moment. J'espère qu'on fera un bon résultat là-bas avec Guillaume ou avec moi. Je suis sûr qu'on est capable d'y faire de belles performances. Pour moi aussi, c'est la première fois que je vais me rendre au Canada. Mais je me sens prêt à relever le challenge à la fois mentalement et physiquement ! »