keyboard_arrow_up
Pauline Ballet
Publié le : 06/03/2021

PARIS-NICE : AVEC GUILLAUME MARTIN ET CHRISTOPHE LAPORTE POUR BRILLER !

Dans une course au niveau particulièrement relevé, l’équipe Cofidis tentera de s’illustrer tout au long de la semaine. Guillaume Martin aura l’occasion de se jauger face à une forte concurrence alors que Christophe Laporte, auteur d’un très bon début de saison, espère poursuivre sur sa lancée.

PARIS-NICE EN BREF

- Effectif : Piet Allegaert, Simon Geschke, Christophe Laporte,
Guillaume Martin, Anthony Perez, Pierre-Luc Périchon, Jelle Wallays
- Directeurs sportifs : Alain Deloeuil, Jean-Luc Jonrond

- Du dimanche 7 au dimanche 14 mars 
- 8 étapes, 1 239 kilomètres
- 2 étapes de plat, 4 étapes accidentées, 1 étape de montagne, 1 contre-la-montre

 

En 2020, Paris-Nice avait été la dernière grande course organisée avant le confinement et l’arrêt brutal de la saison en raison de la crise sanitaire. Un an plus tard, l’épreuve est de retour avec un plateau particulièrement dense, à l’image de la présence de Primoz Roglic ou encore du dernier vainqueur du Tour d’Italie, Tao Geoghegen Hart.
 

Christophe Laporte, la carte "sprint" 
Dans ce contexte très relevée, l’équipe Cofidis ne manquera pas d’atouts pour s’illustrer tout au long de la semaine. Christophe Laporte tentera de se mêler à la bagarre pour le sprint, face notamment à Sam Bennett, Giacomo Nizzolo, Michael Matthews ou encore John Degenkolb. Le Varois ne manque pas d’arguments, lui qui s’est imposé à la 1ère étape de l’Étoile de Bessèges et qui a terminé 13e à Het Niewsblad le week-end dernier. 
 

Guillaume Martin, montée en puissance attendue 
Dès que la route s’élève, l’équipe se mettra en ordre de marche autour de Guillaume Martin. Le Normand, qui vient d’annoncer sa prolongation de contrat chez Cofidis, a repris la compétition la semaine dernière aux Boucles Drôme Ardèche.
Ses prestations ont rassuré alors qu’il avait souffert du genou à l’intersaison. Le grimpeur pourra compter sur l’apport de tous ses coéquipiers, Simon Geschke, Jelle Wallays, Anthony Pérez, Pierre-Luc Périchon et Piet Allegaert pour s’illustrer pendant la semaine.  

 

ILS ONT DIT... 

Guillaume Martin : « Pour moi, cela reste une course de reprise avec l’hiver que j’ai connu et le fait d’avoir fini la saison 2021 à la Vuelta. J’y arrive sans pression mais bien entendu avec motivation. Nous savons que le début de semaine de cette course est assez primordial donc il faudra savoir passer entre les gouttes, ne pas perdre de temps bêtement sur des bordures ou des chutes, tenter de faire un bon chrono et en fonction de ça voir s’il est envisageable de faire un bon classement général. Si ce n’est pas le cas, il faudra se recentrer un peu plus sur une victoire d’étape. Christophe Laporte arrive lui aussi très en forme et pourra tirer son épingle du jeu. Nous avons une équipe solide à la fois lors des étapes de plat et de montagne. On risque de voir des Cofidis tout au long de la semaine ! »

Alain Deloeuil, directeur sportif : « Toute l’équipe est très motivée par ce premier grand rendez-vous de la saison. Ce sont des coureurs qui s’entendent bien, l’ambiance sera bonne et je suis persuadé que tout le monde travaillera dans le bon sens. Guillaume Martin n’est pas encore à 100% même s'il a déjà montré de belles dispositions la semaine dernière. Nous allons tenter d’être opportunistes et protagonistes de la course au maximum. Par ailleurs, Christophe Laporte tentera sa chance dans les sprints, notamment à l’issue de la 1ère étape, en essayant d’être le mieux placé possible et pourquoi pas viser une victoire. »